Aventures Etoilées - Périgord Etoilé, la Dordogne vue d'un autre oeil...

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Pluie d'étoiles, SIORAC EN PERIGORD (24)

Publié par Nicolas Escurat dans Patrimoine et ciel étoilé · 28/8/2016 02:00:00
  

Bookmark and Share

Nuit blanche au Cirque de Troumouse (65)

Publié par Nicolas Escurat dans Out Of Perigord · 29/7/2016 00:01:00
Il était temps de sortir des contrées du perigord pour aller regarder les cieux ailleurs.

Mon choix s'est arrêté sur le Cirque de Troumouse qui est situé juste à côté du très connu Cirque de Gavarnie. C'est un site accessible directement en voiture. Pratique ! Parcontre, ça casse d'entrée le mythe du photographe fou furieux qui aurait fait une approche de plusieurs heures pour aller faire les photos ;-)

Une fois en place sur le site, je commence à rejoindre à pied l'endroit repéré et sélectionné quelques jours avant. Une véritable expédition : marche d'approche de 10 minutes :-)

Le silence est présent tout autour de moi. Les marmottes rouppillent. Je suis seul dans la nuit à plus de 2000m d'altitude. Seules quelques vaches m'observent au loin mais ma lumière les intrigue. Elles décident donc de s'éloigner petit à petit. 

Le ciel est complètement dégagé, pas un nuage à l'horizon et la pollution lumineuse est quasi inexistante.

Le sentier qui s'offre à moi à la lueur de ma frontale m'amène sans difficulté au bord du ruisseau qui traverse le cirque. Le bruit de l'écoulement m'accompagnera tout le reste de la nuit.

Cependant, pour pouvoir débuter la scéance, la dernière (la seule...) difficulté qui s'annonce est de traverser le gros fleuve petit ruisseau sans me mouiller les pieds. En effet, l'idée de terminer cette nuit les pieds mouillés ne m'enchante guerre... Heureusement, on est très loin des épreuves de "Koh Lanta", et tout se passe bien.

J'en profite alors une fois arrivé sur cette petite île pour observer quelques étoiles filantes dans cette nuit noire. Je valide ensuite le positionnement du trépied et j'installe le matériel tout seul. En effet, aucun de mes assistants n'a voulu venir cette nuit. Pourtant, je leur avais promi qu'on irait sur une île !

Le déroulement de la scéance va donc s'opérer en 2 prises de vue différentes :

1ère étape : réaliser un panoramique avec pour objectif de faire apparaitre la voie lactée en forme d'arche au dessus des sommets culminants à plus de 3000m.

Pour réaliser une image de ce type, il aura fallu assembler 40 photos entre elles histoire de faire apparaitre sur une seule photo un panorama de presque 360° horizontal.



2ème étape : après la réalisation de ce panorama, j'ai enchainé avec la prise de vue d'une photographie circumpolaire à 360°. Pour cette dernière prise de vue, j'ai prié pour qu'il n'y ait pas trop d'humidité atmosphérique ou de brume qui se développe car la durée totale prévue pour l'enregistrement des trainées d'étoiles était de 3 heures.

Et 3 heures à attendre sans rien faire...

... c'est plutôt long lol

Au début, on s'amuse à compter les étoiles filantes mais après on fini par attraper froid surtout quand on a oublié son blouson à l'appartement ! Au bout de 2 heures, je suis même retourné à la voiture me réchauffer un peu en allumant le moteur.

Le courant d'air permanent au niveau du ruisseau a eu raison de moi. Enfin, après une petite remontée en température, je suis revenu finir la série de photo afin de fusionner toutes les images entre elles.

En choisissant un système de projection adapté, on arrive à ce résultat final ! Ca vous plait ?

   


Et histoire de mieux vous immerger dans le panorama, vous pouvez en cliquant sur l'image ci-dessous, ouvrir une visite virtuelle contenant les 2 photos prises à 360°.

Les 2 images ouvre le même fichier qui comprend bien les 2 panoramas (pensez à cliquez sur "next panorama" pendant la visite)

   

Nicolas Escurat

Bookmark and Share

la Tour Oubliée, SIORAC EN PERIGORD (24)

Publié par Nicolas Escurat dans Paysages Célestes · 8/3/2016 06:00:00
Enfin remotivé pour capturer quelques panoramiques nocturnes en Perigord !!! Après de nombreux mois d'abstinence, je n'en pouvais plus... lol

Pour ce petit come back, j'ai décidé de revenir photographier en fin de nuit un point de vue que j'avais repéré il y a plus de 2 ans à Siorac en Perigord. Cet endroit est situé à quelques minutes de la maison, j'aurais presque pu y aller à pied...

Arrivé sur les lieux, j'installe le matériel photo à l'emplacement exact repéré. Je fais quelques réglages et procède à quelques essais car je sens que les lumières des villages environnants vont me géner pour faire apparaitre correctement la voie lactée. Cette "pollution lumineuse" amplifiée par une légère brume diffuse va m'obliger à procéder à un panoramique HDR (High Dynamic Range). En l'occurence, j'ai opté pour une prise de vue à 2 temps d'exposition par photo. La dynamique du capteur de l'appareil photo fera le reste lors du traitement des fichiers.

Je commence par photographier le ciel car je me rend compte que l'humidité semble de plus en plus présente. Une fois arrivé dans la partie "paysage",  j'attend pour chaque photo qu'une voiture passe afin de créer une belle trainée lumineuse. Même à cette heure où 90% des gens dorment, il y a quand même suffisemment de voitures qui circulent. Merci à eux !

Au total, il aura fallu faire 44 photos sur une durée d'environ 35min pour consituer le panoramique à 360°. J'en profite pour signaler que le Sigma 24mm F1.4 est un vrai petit bijoux pour réaliser de telles photos. C'était la 1ère fois que je l'utilisais !

A noter également que le touriste présent sur la photo n'est autre que moi même... Faut dire que j'étais limite pour le budget figurant et puis on trouve pas grand monde pour vous accompagner de nuit lol

J'ai donc opté pour une photo avec télécommande en mode "flop model". Je me suis un peu dévétu pour cette dernière photo pour être un minimum photogénique mais j'ai pas fais cinquantes prises car il faisait vraiment froid...

Je n'ai donc pas perdu de temps à tout ranger et à redescendre de la colline pour rentrer au chaud et partir... au lit

et non, au travail :-(

La Tour oubliée...



Sinon, pour les curieux, cette tour en ruine qui domine la vallée de la dordogne à une petite histoire...
(Texte tiré d'une brochure sur l'histoire de siorac en perigord trouvé sur le site internet de la commune)

Les Anglais entreprirent la construction d'une forteresse sur un oppidium dominant la vallée de la Dordogne ; ils élevèrent Castel-Réal. Cette forteresse ne fut jamais achevée car en 1268, un arrêt du Parlement de paris mit sous séquestre la tour.

Pour faire échec à cette forteresse anglaise, Philippe III le Hardi aurait fait bâtir Domme.

La légende conte que Castel-Réal lieu de péchés et de crimes, fut précipité dans l'étang du Bouch.

Quand sous la brise, les joncs frémissent, on entend sortir de l'eau profonde le glas des cloches du château noyé et les infernales lamentations des seigneurs damnés.

Actuellement, il ne reste qu'une petite tour en ruine qui semble être oubliée au milieu des bois depuis des siècles...

En cliquant sur l'image ci-dessous, vous aurez accès à la visite virtuelle à 360°. Peut être entendrez-vous quelquechose ??? ..........



Nicolas Escurat

Bookmark and Share

le pont du garrit, ST CYPRIEN

Publié par Nicolas Escurat dans Patrimoine et ciel étoilé · 20/7/2015 00:01:00
Le pont du Garrit sous un angle complètement déjanté, c'est pour bientôt maintenant !!!

Bon, ça y ait, j'ai récupéré de cette nuit presque blanche. Ce coup-ci, j'ai décidé de vous présenter le pont du Garrit comme vous ne l'avez jamais vu auparavant ! Un peu d'imagination mélangé à un peu de technique photo, et le tour est joué. Enfin presque...

En début de scéance, un amis photographe m'a rejoint sur le pont. Cyrill Caballero m'a vu galérer légèrement lors des préparatifs du matériel (pour ne pas dire beaucoup). Il faut dire que je n'avais pas connecté correctement ma télécommande sans fil. En effet, un fil (et oui !!!) était débranché... Ma crédibilité de photographe est tombé à l'eau sur ce coup là lol

Mis à part cet incident, le reste de la scéance se déroule plutôt bien. De toute façon, personne pourra me contredire puisque j'étais tout seul ensuite !

Je commençe alors le panorama mais la luminosité ambiante est trop faible. Je comptais que les lumières de Saint Cyprien éclairent plus les paysages. D'habitude, en photographie de paysages célestes, on veut plutôt le contraire mais pour cette fois çi, il me fallait de la lumière. J'opte donc pour une autre solution après le départ de Cyrill : commencer par la circumpolaire et la prolonger au delà de la "nuit noire". En effet, avec cet astuce, le fond du ciel s'éclaircira en fin de séquence ce qui permettra de finir par le panorama à 360° dans une ambiance moins sombre. La sensibilité de l'appareil photo et un temps de pause adéquat feront le reste.

Je vérifie ensuite sur mes notes techniques, à quelle heure doit apparaitre dans le ciel la station spatiale internationnale ISS pour voir si j'aurais le temps de tout faire avant la fin de la nuit... 4h40, ça va être limite mais c'est bon. Et oui, j'avais prévu également de faire apparaitre sur ce panorama la trainée lumineuse de cette station de presque 400 tonnes qui orbite autour de la terre à plus de 27000 km/h !!!

J'attaque alors la série de photo pour réaliser une circumpolaire à 360°. Je reste éveillé la première heure afin de contrôler que tout va bien. Ensuite, j'installe sur le sol un matelas de fortune prévu pour l'occasion car la durée de cette séquence doit durer 4 heures !!!. Ce coup-çi, j'ai pris l'option "oreiller" pour plus de confort lol

Avant de m'endormir, Je profite de la clarté du ciel pour regarder un cour instant les étoiles à travers l'armature métallique du pont. Ca me rapelle une autre photo que j'avais faite l'année dernièRRRRrrrrrrrrr..................

Au bout de 2 heures environ, un hérisson vient me réveiller... Il était pas prévu au programme celui-là. Il a failli me grimper dessus ; on a été tous les deux surpris ;-)

J'en profite alors pour vérifier si les batteries sont ok puis j'attends le passage de la station spatiale qui doit cette nuit atteindre une magnitude de -2.8 (indice de luminosité apparente).

Pour terminer la scéance, je boucle le panorama en 10 photos avant que le crépuscule n'arrive. Clic clac, tout est dans la boite, il ne restera plus qu'à assembler tout ça pour voir ce que cela donne...

Par magie, les photos issues de cette longue sortie sont visibles ci-dessous.

Trainées Magiques



Distorsion



Cliquez sur l'image ci-dessous pour ouvrir la VISITE VIRTUELLE à 360° !!!



Nicolas Escurat

Bookmark and Share

"la citée de lumière", LA ROQUE GAGEAC (24)

Publié par Nicolas Escurat dans Paysages Célestes · 5/7/2015 02:35:00
Cela fait un moment que je n'ai pas fais de sortie photo au coeur de la nuit...

Alors pour renouer avec ces ambiances lumineuses si particulières, j'ai décidé de revisiter le petit village de la Roque Gageac à ma façon.

Le résultat final n'est pas celui escompté car le cadrage initial n'a pas pu être réalisé et en plus des nuages se sont invités plus tôts que prévus. Cela arrive souvent quand on ne s'y attend pas !

Mais heureusement, il n'y a pas eu de rupture spatio temporelle... ouf :-) La lune s'est donc levée à l'heure prévue par le logiciel ! Ceci qui a permis de colorer le ciel d'un joli bleu comme en plein jour. Ce spot géant naturel a permis aussi  de rétablir en partie la bonne couleur de l'image car les lampadaires utilisés dans les éclairages publics ont tendance à rendre l'environnement doré...

Malgré une séance écourtée, je vous présente quand même cette image qui vous plaira je l'espère.

Pour information, il aura fallu assembler 248 photos pour faire cette image circumpolaire !


Nicolas Escurat

Bookmark and Share

Nuit psychédélique... au cingle de Montfort

Publié par Nicolas Escurat dans Paysages Célestes · 28/9/2014 00:01:00

Petit essai sur une technique particulière qui donne des images un peu "bizarres" il faut l'avouer...


Ce n'est ni une illusion ni un truquage, on peu faire ce genre de photos en se servant du mouvement des étoiles.


En fait, c'est la rotation de la terre sur son axe qui est la source de cet effet. Plus on laisse l'obturateur ouvert, plus les trainées des étoiles sont longues. Il suffit donc d'adapter la durée totale de l'exposition en fonction de ce que l'on désire faire apparaitre.


Ici, 3 heures de photos au cœur de la nuit ont été nécessaire pour obtenir ce cliché panoramique. Pour la prise de vue, j'avais posé le trépied sur un surplomb rocheux qui domine le cingle de Montfort. J'ai donc commençé la prise de vue de la sphère par la partie "paysage" car je présentais déjà une légère fatigue. Pour la partie du ciel étoilé, j'ai connecté à l'appareil photo un intervallomètre qui permettra son fonctionnement en automatique au cas où...

1 heure plus tard et toujours sur mon petit cailloux perché, je sens mes yeux qui abdiquent... Cette nuit là, c'est pas la forme ; j'ai fini endormi à même le sol mais emmitouflé avec plusieurs épaisseurs de polaires et divers blousons (j'avais quand même prévu le coup).

Le sac photo m'a servi d'oreiller ; pas très confortable quand même lol

Enfin, le principal c'est d'avoir pu réussir à boucler la séance comme prévu. J'ai aussi pu testé pendant ma sieste le fonctionnement d'une petite résistence électrique qui a servi à empêcher la formation de buée sur l'objectif pendant la fin de la scéance où le photographe comptait les moutons...

Au final, j'ai réussi à choper la crêve pour toute la semaine mais cela valait le coup pour ce 1er essai grandeur nature!

  


Cliquez sur l'image ci-dessous pour ouvrir la VISITE VIRTUELLE !!!




Nicolas Escurat


Bookmark and Share

"Traînées Electriques" au barrage de Tuilières (24)

Publié par Nicolas Escurat dans Patrimoine et ciel étoilé · 31/8/2014 04:03:00

Le barrage de Tuilières est un barrage hydroélectrique qui a été construit de 1905 à 1909 dans le lit de la rivière Dordogne à Sainte Capraise de Lalinde (24).

Il a la particuliarité d'être éclairé la nuit par des petites lampes vertes qui sont situées au dessus de chacune des 8 vannes. Cela peut parâitre anodin, mais vous allez voir que l'on peut utiliser le reflet de ces lumières pour embellir la photo.

L'endroit étant parcontre assez pollué par les lumières environnantes, il ne m'a pas été facile de trouver un cadrage photogénique pour ce cliché nocturne. J'ai quand même fini par me décider à faire une "circumpolaire" pour cet endroit.

Le but de ce type de photo est de faire apparaitre le mouvement des étoiles . C'est en fait la rotation de notre planète qui est à l'origine de ce phénomène assez curieux. En réalisant une pose longue, on obtient au final une photo sur laquelle on peut voir les traînées lumineuses laissées par les étoiles.

Au début de la prise de vue, j'ai eu la chance de voir traverser sur une grande partie de la voûte céleste un très joli météore. Il est venu se partager en plusieurs morceaux juste au dessus du barrage. Malheureusement, on ne voit que la fin à cause du réglage de l'exposition. L'explosion du météore est visible en bas de la photo juste au dessus de la lumière violette.

Il aura fallu poser environ 1 heure au total afin de faire apparaitre de cette manière les traînées.





Nicolas Escurat



Bookmark and Share

Miroir Celeste, St Pardoux et Vielvic (24)

Publié par Nicolas Escurat dans Paysages Célestes · 30/8/2014 22:43:00

Panoramique fait les pieds dans l'eau pour les besoins du cadrage... Comme quoi, des bottes en été, ça peut servir!

Il fallait juste faire (très très) attention à ne rien laisser tomber...

Ce petit étang est situé dans la Forêt de la Bessède pour ceux qui connaissent. Ca fait un petit moment que je voulais y faire une photo mais je n'avais jamais eu l'occasion de m'y rendre à la bonne période. C'est chose faite!

Durant la scéance, des nappes rasantes de brouillard naviguaient en direction de la digue de l'étang. Seul l'appareil photo dépassait du bout de son trépied de cette atmosphère plutôt humide. J'avais même peur que ces fines particules finissent par arriver sur l'objectif. Je n'avais en effet pas prévu pour ce soir de résistence électrique pour mettre autour de la bague. Je ne voulais pas tenter le diable en étant au milieu de l'eau...

Enfin, tout s'est bien déroulé comme prévu.

Il n'y a que vers la fin, où j'ai eu la visite d'un gros animal qui n'a pas trouvé comme meilleur endroit pour se reposer que le bord du sentier d'accès. J'ai donc fait un peu de bruit lors de mon retour à pied histoire de ne pas me retrouver nez à nez avec un cerf ou un sanglier...




Bookmark and Share

reflet lunaire, Castelnaud la Chapelle (24)

Publié par Nicolas Escurat dans Paysages Célestes · 16/7/2014 01:55:00

Ici, il a fallu attendre 5 heures!!!! et sans bouger... afin que la lune soit dans la bonne position. Quelle patience ;-)

Non en fait, j'avais juste pris le point gps du point de vue ainsi que l’azimut du pont lors du cadrage réalisé plusieurs mois avant. Il m'a alors suffit de m'aider d'un logiciel de type planétarium pour savoir à quelle heure il fallait être là lol

Le but était que son reflet prenne environ la moitié de la rivière Dordogne afin de révéler également une partie des remous et courants visibles autour du pont. Le fait d'avoir la source de lumière principale à contre-jour (la lune) améliore en plus la luminescence et le contraste des paysages.

Cependant, j'ai choisi une nuit avec une lune trop forte car on ne voit pas assez à mon goût les étoiles...




Bookmark and Share

clair de lune sur Beynac

Publié par Nicolas Escurat dans Paysages Célestes · 16/7/2014 01:19:00

Panoramique réalisé au clair de lune du côté du Château de Beynac depuis un petit éperon rocheux sauvage.

L'arrivée de la brume donne une petite touche personnelle à l'image. Le problème, c'est qu'elle ne prévient pas lol Il a donc fallu attendre un peu tout en choisissant une heure théoriquement propice...




Bookmark and Share

Anciens articles
FACEBOOK
Articles récents
Retourner au contenu | Retourner au menu